RETROSPECTIVE

 

Depuis le début des années 2000, je travaille l’ardoise : la taille, la morcelle pour en reconstituer des rythmes, et y dépose gestes du pinceau, griffures et couleurs. Travailler le geste dans la matière, me glisser dans l’énergie de la roche ; un mouvement d'ensemble qui traverse la pierre et les pigments autant matériel que vibratoire. Sur l’ardoise taillée se révèlent les couleurs. Elles donnent à voir une perspective qui résiste à la frontalité du minéral. Terre et ciel se retrouvent. J’y puise la beauté, le souffle et le ré-enchantement du monde. L’origine n’est pas loin, la présence est suggérée. Force et légèreté m’accompagnent.

Florence Lespingal, Avril 2019